17 octobre 2008

Le verso de Venus par CarrieB

De marbre je suis et de marbre je reste, même dénudée sous les flashes des photographes. Impassible, je les regarde de haut, ces simples petits touristes à la chasse aux souvenirs, qui veulent avoir tout vu avant de mourir, et papillonnent au musée d’une salle à l’autre, s’attardant juste le temps de la mise au point. Ils vantent la finesse des traits de mon visage, la perfection de ma coiffure ou l’arrondi de ma poitrine. Ma plastique fait l’unanimité, elle est intemporelle, juste parfaite. Ils s’en vont et je reste. ... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 07:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 octobre 2008

short labrador par JB

C'est son regard que je préfère dans ces moments-làle marron éclairci à l'or tant l'émotion est intenseles yeux brillants, il est là tout entier dans son regardconcentré, tendu vif sur l'objectifles pattes arrière en tremblent, il va avaler sa langue c'est sûrAlors, tu la lances cette balle ?
Posté par madamedekeravel à 07:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 octobre 2008

Gustave par Pepina

Gustave menait une vie tranquille. Il adorait la mer. C'était son élément. Peu lui importait la température indécente de l'eau. Il avait une véritable carapace ! Tous les baigneurs ne pouvaient pas en dire autant. Ce jour-là il lézardait sur un rocher quand sa vie prit un cours inespéré. Il regretta sa façon d'avancer dans la vie jusque là ; un peu toujours à reculons, jamais en ligne droite, d'un pas franc et décidé. Mais c'était dans sa nature. Y pouvait-il quelque chose ? Il était maintenant trop tard. Quelle vie de crabe !... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 19:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 octobre 2008

Requin par Choule[bnkr]

Je vous entends d'ici. Assis à la terrasse de votre Café préféré, installés comme au spectacle, le rire moqueur. J'aimerais vous y voir vous ; siroter un capuccino avec une gueule d'acier pareille. A deux pas de votre tribune, ce grand dadais attablé avec sa copine Dolly prend malgré tout du bon temps. Merde... Il se lève brusquement. 2 mètres 35 de chair et de muscles. Ca va barder. Mais pas pour vous, heureusement. Juste un appel sur son mobile de son patron Hugo Drax : "James est en ville, il faut l'éliminer". ... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 septembre 2008

L'inquiète par Miss Tortue

Elle jette ses idées à travers l'écran comme on lance des bouteilles à la mer, avec l'idée que personne ne la lira vraiment.Elle tue le silence qui l'entoure par le bruit des touches qui se meuvent sous ses doigts. Le tic-tic des ressorts l'amuse ; elle aime taper de plus en plus vite comme si c'était une sorte de musique, ça la détend après une journée de travail.Elle entasse des mots les uns au bout des autres comme si elle alignait des perles sur un collier.De temps en temps, elle se pose pour relire le tout puis elle éteint... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 10:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 septembre 2008

mandarins par Sylvaine

Plus de refrain pour mes mandarins. Ce soir-làLa nuit pleuraitPleurait si fortQu'on avait fermé les fenêtres La nuit pleuraitPleurait si fortQue ses larmes brisèrent les vitres La nuit pleuraitDe grosses larmesDes larmes de pierreQui nous crevèrent les yeux La nuit pleuraitOn était aveuglePleurait encore si fortQu'elle nous assourdit Encore et toujours la nuit pleuraitOn était tous mortsSans avoir revu le jour. ©Sylvaine Vaucher
Posté par madamedekeravel à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 septembre 2008

écriture par DD

Posté par madamedekeravel à 19:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 septembre 2008

Mère par Luc

Lui : Je vais vous dire trois mots madame, je vous les redemanderai après. Alors : pantoufle, avion, stylo. Voulez vous bien les répéter ?Elle : ouiLui : alors pantoufle...Elle : pantoufle...Lui : pantoufle, avion, stylo.Elle : pantoufl'avion-stylo !Lui : vous retenez bien ces trois mots, je vous les redemanderai tout à l'heure. Alors, pouvez vous me dire combien font cent moins sept ?Elle : ...cent moins sept, cent moins septLui : cent moins sept...Elle : cent moins sept, nonante-trois ?!...Lui : bieeen !... [Lire la suite]
Posté par madamedekeravel à 09:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 septembre 2008

La sans-culotte par Sylvaine

© Sylvaine Vaucher
Posté par madamedekeravel à 13:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 septembre 2008

Mendiante par Tidoigts

Elle se tient agenouillée et toute enveloppée de noir, du bout des pieds jusqu'aux cheveux, les yeux baissés, privés de vie ; seuls ses doigts maigres et blancs de froid dépassent comme surgis du mur. On dirait une pénitente. Aux coins des couloirs sombres, des rigoles insalubres, plus qu'une pièce, plus qu'un sourire, je donnerais bien de la lumière, à son regard et à sa vie. Tidoigts Sculpture de Ernst Barlach
Posté par madamedekeravel à 11:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]