10 juillet 2009

Sous le soleil blanc, une religieuse vêtue de blanc s'approche de la clinique en faisant crisser les gravillons de l'allée. Mais pourquoi s'arrête-elle devant l'entrée ? Peut-être parce que le soldat Dell'Anna la regarde ? Quelle drôle de femme pense la sentinelle.

Elle le regarde et sourit. On voit le blanc de ses dents, le reste du visage se dérobe à la vue dans les reflets de l'après-midi, comme derrière un voile d'argent (...)

Il la rattrapa devant une porte, au fond d'un long couloir, et bien que les fenêtres aient été grandes ouvertes, bizarrement, il n'y avait plus de soleil.

Il fut tout près d'elle, à deux doigts de la toucher. Mais la religieuse se retourna et le soldat vit son visage. Il était beau, limpide, pur : mais comme figé, on aurait dit une statue. Et si jeune, bon dieu.

"Allez, viens jeune homme, s'exclama-t-elle avec une effronterie presque vulgaire, elle arborait un sourire resplendissant. Touche-moi, vas-y touche-moi, jeune homme", et elle riait.

Il fit un pas en arrière. Qui était-ce ? La mort en personne ?

Dino Buzzati - Le miracle du roi Igniazio - Nouvelles oubliées

Posté par madamedekeravel à 08:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Sous le soleil blanc, une religieuse vêtue de

    Cela donne envie de connaître la suit.

    Posté par Annick, 21 juillet 2009 à 20:56 | | Répondre
  • suitE...

    Posté par Annick, 21 juillet 2009 à 20:56 | | Répondre
Nouveau commentaire